Visite au Centre Culturel Français du Caire

Publié le par Laurence

Hier pour ma sortie quotidienne de découverte de la ville, j’ai décidé d’aller au Centre Culturel Français du Caire.
Plusieurs objectifs :
  1. 1.   Repérer un endroit avec des livres en français
  2. 2.   Avoir un aperçu de la communauté française sur place
  3. 3.   Déjeuner dans le resto en plein air qui est, paraît-il, très sympa
 
J’avais prévu d’inviter une française que j’ai rencontrée et qui travaille à côté à l’IFAO (Institut Français d’Archéologie Orientale). Mais je m’y suis prise un peu tard. On a remis ça à la semaine prochaine.
 
Mais il faut que je commence par le commencement pour que vous ayez un vrai bon aperçu de la vie du Caire.
A 11h00, le chauffeur m’attend en bas. Yassine me l’a renvoyé après qu’il l’ait conduit au bureau.
Hé oui, je sais, vous êtes tous indignés, mais on a un chauffeur ! Deux ou plutôt trois facteurs expliquent cela :
  • 1.   La circulation en journée est assez pénible : elle n’est pas vraiment plus dense qu’à Paris mais les gens font vraiment n’importe quoi.
  • 2.   Un chauffeur, ça ne coûte rien
  • 3.   Une habitude qui vient du fossé énorme qu’il y a ici entre les pauvres et les nantis. Les nantis ayant pris l’habitude en tout de se débarasser des corvées sur les pauvres qui les servent avec une obséquiosité à toute épreuve, trop heureux de ramasser les quelques guinées qu’ils vont leur lancer.
 
Comme vous l’aurez compris, je ne suis pas très à l’aise avec cette idée de chauffeur. Yassine non plus d’ailleurs. Heureusement Yassine commence à connaître un peu la ville et donc on s’en débarasse le soir et le week-end. Mais nous faisons partie des rares à le faire.
Il faut avouer que ça a bien sûr un côté très pratique au départ, surtout pour moi qui ne connaît pas bien la ville.
 
Donc à 11h00, je monte dans la voiture et nous partons. Le Centre Culturel est à el-Mounira, près de Garden City. Pour moi qui habite à Maadi, le temps de trajet devrait être environ de 15 à 30 minutes suivant la circulation. Malheureusement, nous rencontrons en chemin une manifestation contre les attentats. Suite aux attentats de Dahab, les gens et notamment les professionnels du tourisme se sont rassemblés et ont manifesté à Dahab comme au Caire. Le tourisme fait marcher énormément d’activités en Egypte, et à chaque attentat, les gens ont peur de voir les touristes déserter le pays. La manifestation est donc à la fois à destination du gouvernement, afin qu’il trouve toujours plus de mesures pour lutter contre le terrorisme mais aussi à destination des occidentaux, afin qu’ils continuent à venir en Egypte.
Cette manifestation est donc pour une bonne cause, mais mes 30 minutes de trajet se sont transformées en 1h30 ! Heureusement qu’il y a la clim’ dans la voiture et que j’avais apporté un bon bouquin !
 
Enfin, j’atteinds le Centre Culturel Français. Moment très agréable. Le resto est effectivement un havre de paix. Il est en extérieur sous trois grands abres qui étalent une ombre plus qu’appréciable à cette heure de la journée. Une quinzaine de tables sont disposées sous des parasols. On se croirait sur la terrasse d’un patio, dans le sud de la France. Les serveurs parlent français et il y a même de l’entrecôte au menu !
Ensuite, je fais un tour à la Mediathèque (à laquelle je ne peux pas m’inscrire parce que j’ai oublié de prendre une photo !). Elle n’est pas très riche mais l’endroit est agréable et ça peut être sympa de venir y feuilleter les journaux pour se tenir au courant.
Bilan : l’endroit est vraiment agréable, un bon refuge pour les jours de nostalgie…
 

Publié dans Chroniques du Caire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article