Café

Publié le par Laurence

 
 
Au matin un réveil en coup de fouet, je suis çada. (sans sucre)
A midi, sirop chaud qui coule au fond de la gorge, je suis ziyada. (très sucré)
A cinq heure, mi-figue, mi-raisin, je me prends mazboutt. (moyennement sucré)
Au soir, pour accompagner la chicha et les discussions du café, je suis âriha. (légèrement sucré)
Et pourtant je ne suis qu’un qawa. (café)
 

Publié dans Chroniques du Caire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nefred 16/10/2006 12:13

Salâm, yâ Laurence !

Bravo pour cet article ; j'aime le ton de l'humour qui en même temps nous apprend quelque chose. Très réussi.

Amitiés

Nefred